mon petit jardin d'été

Mon jardin des bords de mer est minuscule,

Mais quand je m’y invite le soir, au crépuscule,

J’en aime sa fraîcheur et l’odeur du chèvrefeuille,

Qui court dans l’arbousier et se perd dans ses feuilles.

Tout juste un petit lopin, entre terre et ciel,

Quelques plantes du Midi, résistant au soleil,

Une mangeoire de bois qui accueille les oiseaux,

Un myrte en pleine terre, un jeune olivier en pot ;

Une glycine qui étouffe un bougainvillée malingre

Qui donne péniblement quelques fleurs carmin,

Une menthe un peu folle, sous un pélargonium fleuri

Un citronnier 4 saisons qui nous donne quelques fruits.

Et puis, poussant un peu partout, quelques herbes mauvaises,

Que l’on laisse pousser tout au fond, près de la chaise ;

Une envolée de marches, en pierres du pays,

Qui descend vers nulle part, mis à part une sauge odorante,

Que l’on cueille parfois pour parfumer une viande,

Ou que l’on froisse dans les doigts, pour l’odeur ressentie.

Juste avant, c’est la terrasse, qui s’avance et le rejoint,

Une table en son centre, pour accueillir les copains,

Des lanternes à bougies pour les soirées prolongées,

                                                             Des soirs au clair de lune dans mon jardin d’été.

citrons, sauge et herbes sauvages    CITRONNIER    la menthe sous le pélargonium    une envolée de marches en pierre du Pays    une mangeoire pour les oiseaux

une fleur curieuse

Texte et photos de Marina

Après cette petite dans mon petit jardin d'été, vous pouvez mettre votre commentaire en bas du texte à gauche. merci