Souvenirs d'enfance à la campagne. Eh oui, je vais continuer à vous raconter cette petite enfance, où beaucoup se reconnaîtrons sans doute. Du moins ceux et celles de mon âge. Au fait............ quel âge ? Ce que je peux vous dire, c'est que ces souvenirs remontent à quelques plus de cinquante années en arrière.

(La cabane au fond du jardin)....  Les cabinets quoi !! ;

 Gamins, on appelait ça les cabinets, pourquoi ?  Je ne saurais le dire ! Plus tard, bien plus tard, on dira les WC, les toilettes …

La cabane au fond du jardin, comme dans la chanson de CABREL, c’était nos toilettes.   

 A l’intérieur :  une planche avec un trou et du papier de journal ; un mot du grand père écrit sur une feuille clouée derrière la porte :

 “Chie dur, chie mou, de cela je m’en fout, mais chie dans le trou”.

 Pour grimper dessus, je me hissais, car la planche était à hauteur d’un adulte ; le trou était beaucoup plus gros que mes petites fesses de rat et chaque fois que je m’asseyais et voyait la profondeur, j’avais terriblement peur.

J’allais jusqu’à m’imaginer être happée par le trou,  tomber dans le fond, et m’enliser comme dans des sables mouvants, tout en ne sachant pas trop bien ce qu'étaient...  des sables mouvants !

à demain pour un autre petit écrit.

Souvenirs d'enfance de Marina.