Dans ses "Souvenirs d'enfance", Marina voit l'enfance s'éloigner et commence à entrevoir l'adolescence.

C'est la fin des "Souvenirs d'enfance". Il y aura d'autres textes, des phrases du jour, des anecdotes de la vie de tous les jours, le tout suivant mon humeur du jour.................

Bonjour Ado

L'enfance s'est éloignée. Je l'ai vue se retirer petit à petit. Quand je me retourne, je vois une petiote brune, haute comme 3 pommes. C'était avant. Il y a dans tous les cas un AVANT et un APRES. Avant, c'était l'insouscience, les jeux. Après, ce sont les premiers soucis. Avant : avant quoi exactement ? avant l'âge ado ? avant de m'allonger jusqu'à mon mètre 55, avant de fêter mes 14 puis mes 15 ans. Jamais contente. On à 14 ou 15 ou 16 : on en voudrait 18 !! J'ai hâte comme tous ceux de mon âge de "vieillir". Les 18 ans représentaient pour nous l'âge adulte, l'âge où on aurait le droit de tout faire, où on nous lâcherait un peu les "baskets". Pour le moment, en tout cas, il est difficile de discuter avec des parents que l'on trouve nuls, que l'on trouve "vieux jeux", qui ne comprennent rien. A quel âge devient-on ADO ? à quel âge quitte-on l'âge ADO ? Je ne sais pas. On bascule un jour de l'enfance à l'adolescence, comme ça, à l'improviste. A partir de quand ais-je basculé moi ? 13, 14 ans ? L'enfance n'est plus que souvenirs. Un livre dont on a hâte de refermer.

C'est l'époque des yéyés, l’époque aussi des cheveux longs ; Johnny, les Beatles, Antoine qui est arrivé avec ses longs cheveux et ses chemises à fleurs ; « Ma mère m’a dit Antoine, fais toi couper les ch’veux, je lui ai dit ma mère dans vingt ans si tu veux !! ».  C'est la rebellion pure et simple. 

C’était la période des premiers slow ; on danse sur « Aline de Christophe », « Capri c’est fini de  Hervé VILARD  « Nous n’irons plus jamais, où tu m’as dit je t’aime ……………. ». Maquillage à coutrance à cet âge là aussi, souvent en cachette. Souvent pas très réussi d'ailleurs. Le fond de teint était souvent mal étalé. Le rimmel n'était pas water prof non plus. Puis, il y avait le "crêpage" de cheveux. Pour leur donner du volume, faire une coiffure gonflée, il fallait se crêper la tignasse. Epoque des chignons "banane", des chignons bouclés. On essayait tout. J'ai eu la chance d'avoir pour copine une apprentie coiffeuse à qui je servais de modèle. J'ai eu droit à toutes sortes de coiffures. Même les couettes. Couettes à la Sheila !! eh oui ! avec la jupe à carreaux. Jupe "charleston", jupe "twist", jupe plissée, kilt, tout y a passé. Des souliers à semelles compensées au souliers à talons "bobines", des bottes "cuissardes" aux bottines, des chaussures pointues aux bouts ronds, on a souvent maltraité nos pieds. Arriva la mode du MINI ! Mini robe, mini jupe. De plus en plus court. On ose !

Puis les bandes de copains de mon frère devient ma bande de copain, avec des motos qui pétaradent le soir sous les volets des voisins de la rue. 

L'enfance est partie. Elle est derrière. On y pense plus.

Un jour pourtant, tout refait surface. C'était les "Souvenirs d'enfance de Marina". N'oubliez pas de mettre votre commentaire. Merci