15 JUIN, fête des pères. Une pensée pour le mien qui n'est plus là. Y a-t-il encore quelqu'un, ami, voisin, qui l'a connu qui pense encore à lui ? Jean-Claude Brialy disait quant à lui  que : pire que la mort ce qu'il redoutait le plus était l'oubli. Tant que je suis là, j'y pense, mais .... après ?????

 

BONNE FETE PAPA

Pour la fête des pères, aujourd'hui les enfants

déclameront surement leur plus belle poésie

ou bien cassant leur tirelire, avec l'accord de maman,

iront choisir une montre ou son parfum favori.

Ils iront surement tous ensemble fêter ça au resto,

ou bien partir au travers des chemins en vélo,

ou bien alors pique niquer au bord d'une rivière,

à l'ombre d'un peuplier ils poseront la glacière.

Moi mon père est loin, bien loin de là désormais,

mais savez-vous que cette année c'est son « centenaire » ?

non, bien sur, google n'en n'a pas parlé, on ne parle guère

de tous ces inconnus qui n'ont fait que passer.

Quelques uns surement se souviennent encore,

du Bébert de Maillys le Chateau et jusqu'à Maillys le Port,

d'Igny, de Bièvres, de Talant et de Dijon je l'espère,

qu'ils salueront ton « centenaire ».

Mais …. stop ! Je t'envoie mes bisous les plus chers,

mon petit papa, « Bonne fête des pères ».

FIN

Texte de Marina. N'oubliez pas votre commentaire. Merci