Bien sur que nous y sommes retournés. Central Park est tellement grand qu'il nous fallait voir, revoir et decouvrir d'autres lieux à une autre saison. 

 

Central Park et Strawberry fields

 

près de Bethesda Fountain

Central Park. Je m'étais dis avant de partir pour N.Y. « il te faut faire quelque chose d'insolite sur « strawberry fields », danser, chanter, poser une fleur, mettre de la musique et pour cela j'avais mis sur mon téléphone la super chanson de Lennon « Imagine ». Bref, bourrée de ces intentions, je ne savais pas du tout ce que je ferais...........j'improviserais !

Cette année le Dakota, l' immeuble où résidait Lennon, où réside encore Yoko Ono est en pleine rénovation. Echaffaudages et tout et tout. Donc, de Dakota nous nous passerons. Nous l'avions vu et photographié sur toutes les coutures en 2012. Cette année, il y a plus de monde car nous sommes venus en mai. Alors bien sur, les pelouses sont un bon endroit pour s'allonger au soleil, pic niquer en famille, faire sa gym, ou bien comme cette "secte" faire ses mouvements zen sur une fine musique chinoise.

IMG_7938-11

Il y a une course aujourd'hui, donc, détournez-vous, ça court de partout, même un papa qui court en poussant la poussette de son rejeton.

courir avec son rejeton dans la poussette

P1110254-11

 

Bethesda  Fountain. Ne pas la rater surtout. Elle est magnifique. Quatre chérubins bien potelés qui représentent les vertus, la tempérance, la pureté, la prospérité et la paix, surmontés d'un ange qui bénit le bassin.

Sous les arches près de Bethesda Terrace, une famille, le père, la mère, le fils chantent un Gospel magnifique. Là encore, j'admirerai sous les arches ces décors de tuiles et carreaux encaustiques aux mille couleurs. Faits d'argiles par une Société anglaise Minton Tile, Bethesda Terrace est le seul endroit au monde où ces tuiles spéciales sont utilisées pour un plafond. Alors, regardons mieux. Attardons-nous même.  On ne s'attend pas du tout à voir pareille merveille sous ce passage. Plus loin, on verra une fillette prise dans une énorme bulle aux couleurs d'arc en ciel. Puis, j'ai envie de voir la statue d'Alice au Pays des Merveilles. Merveilleuse Alice qui fait la joie des enfants ! Inabordable Alice ! Mais, oh combien adorée. Bref, on aimerait être encore à l'âge de cette fillette qui embrasse tendrement son idole.

des bulles près de Bethesda

la pause, la pose près de Bethesda

arches à Bethesda Terrace

tuiles encaustiques aux mille couleurs

plafonds avec tuiles et carreaux encaustiques

IMG_8420-11

Alice au pays des merveilles

un baiser à Alice

Ah, nous voici devant le réservoir « Jackie Kennedy ». Un endroit où elle se rendait très souvent. New yorkaise elle habitait un Hôtel face à Central Park et n'avait que quelques mètres à faire pour être à cet endroit qui porte aujourd'hui son nom. J'aime à savoir qu'elle a surement marché là où je mets mes pieds.

réservoir Jackie Kennedy

Il y a ce petit lac où l'on peut louer des embarcations. C'est un endroit merveilleusement calme que cette eau verte et ces barques qui vont et qui viennent, qui glissent sans bruit sur l'eau. Mais il y a aussi tous ces plans d'eau, lacs, étangs, si beaux, si reposants, entourés d'arbres magnifiques.

IMG_8005-11

IMG_8024-11

IMG_8164-11

maman les p'tits bateaux

DES BULLES SUR L'EAU

 

Nous sommes en mai ais-je dit, et la vision des buildings depuis Central Park n'est pas du tout la même qu'en 2012. Eh oui, nous étions venus en décembre et à cette période, les arbres dépouillés de leurs feuilles laissaient apercevoir tous les buildings qui ont poussé autout de Central Park. Là, cette année, les feuilles obstruent la vue. Le « Radiateur » de noir et d'or est tout juste visible. C'est différent. C'est beau. C'est vert. C'est fleuri. C'est animé. C'est bourré de monde.

Les joggueurs, les cyclistes foulent les 10 km de bitume. Les calèches tirées par des chevaux, panache sur la tête, promènent les touristes. Les cochers sont plus accrochés à leur portable qu'à leurs clients. Même les chevaux ont l'air d'en avoir ras le bol. Têtes baissées ils marchent en faisant des clac clac avec leurs sabots sur central Park. S'ennuient-ils ? On ne le saura jamais.

P1110406-11

P1110421-11

P1110410-11

Et les écureuils ? Eh bien ils nous ont fait faux bonds cette année. On avait pourtant prévu des gâteaux, et bien, ils n'étaient pas au rendez-vous. Seraient-ils tristes à Central Park comme le dit Katherine Pancol ? J'essaie de leur trouver des excuses.

Central Park est immense, vaste, et sans un plan, on a du mal à trouver ce que l'on voudrait. Donc, on rate des choses c'est sur. Mais, l'essentiel n'est-il pas d'être là ? Je pense à la chance que j'ai de fouler la route, les allées, les ponts, les arbres, les fleurs, les statues.

Greywarcke arch

Diprock arch

Vinterdall Arch

Trefoil Arch

un peu d'zic sous le pont

étirements

On remonte au niveau de la 72ème. Cet endroit où la foule s'est accumulée là n'est-ce pas déjà strawberry fields ? Mais oui et on entend même de la musique. On entend chanter « Imagine ». Un petit groupe, un guitariste et les gens s'arrêtent et chantent et se photographient sur ce mémorial. Au centre du mémorial, on peut lire le titre de la plus connue des chansons du chanteur, Imagine, sur une mosaïque noire et blanc. La chanson se termine, les gens quittent cette place et moi, toujours avec mon envie de faire un truc extraordinaire, eh bien, je m'installe assise en tailleur, sur le mémorial et les musiciens entonnent « Michelle ma belle » des Beattles et je chante avec, du début à la fin. J'irai leur serrer la main et le guitariste en bon gentleman me fit un baise-main très cérémonial. Ça je ne m'y attendais pas. De l'inattendu. De l'improvisé. Un moment très beau et inoubliable. Bein oui, attendre mon âge pour oser passer mon envie. De toute façon, si je n'avais pas osé m'installer sur le mémorial, je le regretterais aujourd'hui. Alors, pas de regrets : que des souvenirs !

Strawberry Fields

hommage aux Beattles

face au Dakota, cadres, portraits de Lennon

 

FIN

Texte de Marina, photos de Marina et de Pieb. N'oubliez pas votre commentaire. Merci.