j'aime ce tableau de Vermeer "la jeune fille à la perle". Qu'elle lumière, quelles couleurs. Je me suis toujours demandé qui était cette jeune fille qui a posé pour LUI. Y a -t-il eu complicité entre eux ? Elle devait avoir de l'admiration pour lui sûrement. Non, je ne vous mettrai pas une photo puisée sur le NET de ce tableau. Mais, 3 dessins vite faits sur le rebord de la table.

photostudio_1494690415692

elle voudrait s'échapper qu'elle ne le pourrait pas !

 

LA FILLE DU TABLEAU

 

Une jeune fille sûrement, une servante peut-être ?

Elle est le modèle. Il est le Maître.

Elle aime la peinture et l'odeur qui s'en dégage

ces poudres de pigments que souvent elle prépare,

tout près de la fenêtre il la fait s'asseoir,

elle LE laisse boutonner le col blanc de son corsage.

Là : elle serait parfaite ! Se tourne et prend la pose.

Non, pas ainsi dit-il, il te manque quelque chose.

Pose sur ta tête cette toile jaune accrochée au patère

et laisse retomber un pan de tissu en arrière ;

cela ne suffit pas dit-il encore, noue en turban ce tissu bleu

je trouve cet ensemble de couleurs harmonieux,

et cet effet exotique te fera traverser les siècles sois en sûre,

cette Oeuvre crois-moi sera ma plus belle peinture.

photostudio_1495562592570

Il s'attarde sur son cou, l'ovale de son visage et oh merveille !

accroche une perle de verrerie à son lobe d'oreille.

La voilà comme il la veut. Ni enfant. Pas encore femme !

Ce regard en coin, il y voit dedans comme une flamme.

Ses lèvres humides et entr'ouvertes

semblent parler à l'Homme au pinceau.

Il est tard peut-être ?

L'attend-on en bas pour quelques travaux ?

Il hoche la tête.

Plus rien n'a d'importance. Même le temps s'arrête.

cette clarté blanche illumine son regard

La lumière est si bonne, après il sera trop tard.

On n'entend que la caresse du princeau sur la toile

Il peint. Elle pose. Pas un mouvement. Pas un bruit.

Tout juste entendrait-on la salive qu'elle ravale

tant elle retient tout son souffle juste pour Lui.

Demain elle sera là , et après demain encore

elle ne sait pas, non , Elle ne sais pas encore

qu'elle deviendra plus tard « la Joconde du Nord »

qui était-elle pour Lui ? comment s'appellait-elle ?

Comment l'appelait-il ?

Ne pas savoir son nom, rend-il

l' Oeuvre encore plus belle ?

Pour la peindre si bien de ces subtiles couleurs

a-t-il puisé dans son âme et plus encore, jusqu'à son cœur ?

Des siècles qu'Elle est là, prisonnière dans son petit tableau !

Elle voudrait s'échapper qu'elle ne le pourrait pas,

Toi qui la regarde, tu penses qu'elle ne regarde que toi !

Dis toi que c'est ce que voulait avant tout l'Homme au pinceau.

Tu cherches en toi ce qui la rend si belle encore aujourd'hui

est-ce cet étrange turban ou cette perle de verre ?

Non, sans le savoir toi-même tu es entré comme par magie

sur la pointe des pieds dans une toile de Vermeer.

20170522_181501

toi qui la regarde..............

FIN

voilà. j'aime tant ce tableau que j'ai voulu le faire partager. N'oubliez pas votre petit commentaire. Merci