c'est un métier souvent fait par les femmes. Les femmes de cheminots. Ma grand mère en faisait partie. Il fallait du courage. L'époque n'était pas tendre et les barrières étaient mécaniques. Mon grand père lui était cheminot. Dans les wagons il passait et poinçonnait les billets. C'était son boulot. Que le train alle ou pas dans les grandes villes, il ne connaissait d'elles que le nom. Rêvaient-ils l'un et l'autre d'un vrai voyage, assis avec les voyageurs ? 

 la maisonnette se trouvait face à la borne qui sépare le Jura de la Bourgogne. Le chien loup s'appelait vraiment Loulou.

LA GARDE BARRIERE

Ma grand-mère

qu'était garde barrière

actionnait sa barrière.

Été comme hiver.

Les trains allaient bon train

de gare en gare

des tortillards ;

elle rêvait d'en prendre un

direction Pampelune ou Bordeaux

mais restée à la croisée des chemins

au passage à niveau.

Quand l'train ralentissait à son niveau

elle faisait son sourire le plus beau,

elle saluait les gens aux fenêtres

qui répondaient d'un signe de la tête,

mais le train jamais ne s'arrête

devant la maisonnette !

Elle comptait les wagons

ma grand-mère,

comme compte ses moutons

la bergère.

Le grand-père Sylvain

bossait lui dans les trains,

il contrôlait les voyageurs

c'était lui l'poinçonneur !

Quand il prenait l'Paris-Vintimille

il était heureux comme un chef

et sous sa casquette SNCF

il avait l'pépé les yeux qui brillent.

Même le chien Loulou

qu'était un vieux chien-loup

quand passait l'Paris-Marseille

dressait droit les oreilles,

il aurait tant aimé l'pépère

…... aller voir la mer !

Mais le train jamais ne s'arrête

devant la maisonnette.

Ils rêvaient tous les trois j'imagine

que s'arrête un jour une Micheline

ils s'en iraient vaille que vaille

dans ce bon vieil autorail.

Ils regarderaient par la fenêtre

les rails bouffer les kilomètres,

il n'y aurai là rien de plus beau,...

… pour ces ch'minots !

Des trains ? elle n'entendait

que le tchou !.. tchou !....

pendant qu'lui faisait

ses p'tits trous.

FIN

Texte de Marina. Merci pour votre commentaire.