Combien de fois l'ais-je entendu ce mot : pétaouchnok ! il m'arrive même de le dire. Ca vous arrive aussi à Vous ? j'en suis sûre.

 

 

Pétaouchnok

 

 

« Maman c'est où Pétaouchnok ?

Punaise, c'est dur à dire et à la fois si drôle !

« oh !! dit elle en équarquillant les yeux et haussant les épaules,

Pétaouchnok, c'est loin, très loin, plus loin que tu n'imagines

plus loin que Babel Oued et plus loin même que Tatatouine,

c'est un endroit complètement perdu au milieu de l'Univers

un désert parmi tous les déserts bien au-délà des frontières.

 

Beaucoup brûlent d'envie d'y poser un jour leurs bagages

parce que dans leurs désirs les plus loufoques

ils rêvent d'aller à Pétaouchnok,

ils le savent, c'est une folie que ce voyage !

mais pour s'y rendre sache qu'il n'y a ni bus, ni train et ni charter

la route est inconnue des pilotes de lignes et des chemins de fer.

 

Personne jusqu'à ce jour n'a trouvé un seul itinéraire,

il n'éxiste pas de carte IGN et pas de carte routière,

aucun plan, aucune info aux syndicats d'initiatives

pas non plus d'adresse postale et pas de route à suivre.

 

Pétaouchnok c'est comme si tu allais au diable Vauvert

un trou perdu lui aussi au milieu de nulle part

un trou de cambrousse où l'on y n'arrive que si l'on se perd

mais, géographiquement c'est un lieu pas facile à voir.

 

Ma mère avait le regard perdu, je le voyais bien

je pressentais même que ça avait dû la titiller parfois

cette envie de tout plaquer et de s'tirer au loin

que ce soit à Pétaouchnok, à Tataouine ou même à Trifouillis-les-Oies !!

 

FIN

Texte de Marina. N'oubliez pas votre petit commentaire. Merci.