Venez avec moi, Place des Lices, dans le petit village de Saint Tropez. Je vous montrerai ce que j'aime, ce que je vois.

La Place des Lices

la place des Lices

 Sous l’ombre ajourée des platanes

Au milieu des boulistes

Je traîne mes tatanes

Sur la Place des Lices.

un peintre Place des Lices

Devant son chevalet, un artiste

Un faiseur de couleurs,

Met des tons fantaisistes,

Et des sourires aux cœurs.

Il a mis du bleu dans le ciel,

Et du rose sur les murs,

Son pinceau glisse sur l’épure,

Ses yeux se plissent sous le soleil.

j'veux d'la couleur

Au pied du platane qui l’abrite,

Gisent des tubes de gouache séchés,

Souvenirs de toiles, vestiges du passé,

Dus à d’illustres Surréalistes émérites.

Certains arbres sont fendus en leur tronc,

Et offrent asile aux oiseaux SDF,

champignon qui pleure

Pleure même ici, un champignon,

Dessinant un bas-relief.

bagarre de pigeons pour un morceau de gâteau

Mais voilà tout à coup, une tombée de ramiers,

Qui se battent, pour un reste de biscuit,

On croirait assister alors, à la mêlée

D’une Finale de rugby !

Les plumes s’emmêlent et l’on ne reconnaît plus,

Lequel d’entre eux est le plus fort,

Chacun tire à lui, ce qu’il croit être son trésor,

C’est à celui que sera le plus goulu !

partie de boules   

je tire ou je pointe 

Je suis, de loin, les joueurs de boules,

Les vrais adeptes de la pétanque,

Qui visent le cochonnet, le tirent et puis le manquent,

Pagnol bien va les rendre maboules !

Je lève mon séant, du banc de fonte vert,

Les pigeons sont repus, ils se sont envolés,

Le peintre pour terminer attend la bonne lumière,

Celle qui sur son tableau, va tout changer.

en vélo place des Lices

 FIN

Texte et photos de Pieb et Marina. N'oubliez pas votre commentaire. Merci.